Oboe

Di Cioccio Paolo

Marigaux Hautbois 918

Di Cioccio Paolo

Le hautboïste et compositeur Paolo Di Cioccio est né à Rome en 1963
Après avoir achevé ses études musicales au Conservatoire de Santa Cecilia à Rome avec les Maestro Maurizio Marchi et Franco Evangelisti, il poursuit son perfectionnement avec les professeurs Carlo Romano et Hansyoerg Schellenberger.
Il déploit ensuite une intense activité artistique qui le porte à être présent dans les plus grandes institutions musicales mondiales (Orchestre symphonique de la RAI, Rome Europe festival, Nuova Consonanza, Arts academy, International Chamber Ensemble, Orchestra Sinfonica Abruzzese, orchestra G. Detrassi, Festival Mozart di Rovereto, Campus International de Musique, Festival de Sermoneta, teatro Colon di Buenos Aires, Auditorio Blas Galindo del centro National de Las Artes-Domingo, Università Veracruzana-Xalapa, Società dante Alighieri de La Plata, Centre Culturel de Saint Médard en Jalles, église du Hailland, Auditorium de Bordeaux, Schaulspiel Haus-Berlino, Dresda, Karl Marx Stadt, etc.) collaborant avec des directeurs et des solistes comme B. Aprea, N. Samale, A. Lombard, E. Inbal, G. Gemetti, M. Caridis, P. Bellugi, A. Barbarossa, V. Bonolis, P. Mefano, Dolmetsch Ensemble, i Fiatti di Roma, etc.
Il est actuellement Premier Hautbois soliste de l’Orchestra Latina Philharmonia et des Solisti Calabri.
Il enregistre, comme soliste mais aussi avec des orchestres de chambre, disques et CDs pour RCA-BMG Ariola, EDI PAN, RUSTY, JOKER, MMM, RUGGINENTI, ERGA etc.
En duo avec le guitariste Bruno Battisti D’Amario il grave de nombreux CDs comme par exemple “Trait d’Union” qui reçoit de la critique italienne et étrangère un accueil exceptionnel; il a à son actif, avec le Maestro D’Amario de nombreux concerts, toujours reçus de manière extrèmement positive par le public et la critique.
Il est Professeur titulaire de la chaire de hautbois au Conservatoire F. Torrefranca di Vibo Valentia et ordinaire à l’Ecole Politechnique Scientia et Ars.
Il exécute de nombreuses premières absolues d’opéras contemporains et de nombreux compositeurs lui composent de telles oeuvres (Bortolotti, Brizzi, Razzi, etc.).
En Mars 2004 il est invité par l’Etat de Cuba en tant que soliste et donne des concerts pour hautbois di T. Albinoni e V. Bellini.
En 1990 il décide de joindre à ses activités de concertiste et d’enseignant celle de compositeur; il s’oriente initialement vers la musique d’avant-garde; il présente ses oeuvres dans les plus importants festivals de musique contemporaine comme Nuova Consonanza, Nuovi Spazi Musicali, etc. publiant pour BMG Ariola RICORDI, RAI TRADE, EDI PAN, BERBEN, BIXIO des titres régulièrement transmis par la RAI.
Puis il dirige sa recherche vers des formes sonores unissant le hautbois et la technologie électronique;
Ce nouveau sentier mène à des CDs produits par les suivantes maisons de disques: ERGA, DOMANI MUSICA, VIDEORADIO e MUSICA MAXIMA MAGNETICA, encore une fois, recevant une réponse exceptionnelle de la part de la critique specialisée italienne et étrangère.
Il est considéré comme un des compositeurs “electroniques”les plus intéressants du moment.