Oboe

Stankiewicz Olivier

Hautbois Marigaux 2001

Stankiewicz Olivier

Nommé en mai 2015 hautbois-solo du London Symphony Orchestra, après avoir occupé le même poste à l’Orchestre National du Capitole de Toulouse (ONCT) de 2011 à 2015, Olivier Stankiewicz a également remporté en 2013 le 1er prix de la 10th International Oboe Competition of Japan et confirme à l’âge de 22 ans sa place parmi les éléments les plus talentueux de la nouvelle génération de hautboïstes français. Ayant eu pour professeurs Éric Mège, François Meyer, Jean-Claude Jaboulay et Michel Benet, il étudie au CNSMDP avec David Walter, Fédéric Tardy et Jacques Tys. Il a également reçu l’enseignement de Christian Schmitt, Alexei Ogrintchouk et Maurice Bourgue et occupe depuis mai 2015 le poste dehautbois-solo au London Symphony Orchestra.

Il se caractérise par son souci permanent de fonder sa pratique musicale sur une compréhension approfondie des partitions : il étudie la théorie musicale de manière poussée auprès de spécialistes tels que Claude Ledoux, Corinne Schneider et Alain Louvier, s’initie à la direction d’orchestre avec Philippe Ferro et a le plaisir de diriger l’Orchestre des Lauréats du Conservatoire en concert. Explorant tous les styles, il a joué aux côtés du théorbiste Thomas Dunford, du claveciniste Jean Rondeau (au Studio Ernest Ansermet de la Radio Suisse Romande, en demi-finale du 65ème Concours International de Genève), du pianiste Michalis Boliakis et de l’organiste Ami Hoyano (Festival « les Orgues de Toulouse » en 2011); effectuant ses débuts en soliste à l’âge de 16 ans avec l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, il s’est produit depuis avec l’Ensemble Furians (dir. Pierre Dumoussaud), l’Ensemble des Possibles et le Gunma Symphony Orchestra conduit par Hansjörg Schellenberger.

Créateur en 2008 d’une pièce pour hautbois seul de Benjamin Attahir, il s’implique passionnément dans le dernier cri musical : il étudie le répertoire contemporain, commande, collabore avec des compositeurs, s’intéresse à toutes les nouvelles pratiques et prend part activement à la construction du collectif de musique contemporaine WARN!NG.

 

Crédit photo : Marion Chaix